Logo du Rayon Vert Revue de cinéma en ligne

« Ad Astra » de James Gray : Per monstra, père monstrueux

11 octobre 2019Des Nouvelles du Front cinématographique

Brad Pitt dans Ad AstraLa force des films de James Gray consiste notamment dans la douce inquiétude d’un regard mélancolique qui désamorce l’hystérie caractéristique du roman névrotique familial. « Ad Astra » n'y déroge pas, quand bien même relève-t-il pleinement du familialisme comme idéologie conformant le régime de représentation hollywoodien.
Critique

Écrit par Des Nouvelles du Front cinématographique

Des nouvelles du front cinématographique, comme autant de prises de positions, esthétiques, politiques, désigne le site d’un agencement collectif d'énonciation dont Alexia Roux et Saad Chakali sont les noms impropres à définir sa puissance, à la fois constituante et destituante.
Voir tous les articles de l'auteur →
twitterfacebook