Logo du Rayon Vert Revue de cinéma en ligne
Critique

« Grâce à Dieu » : « Je sais bien, mais quand même »

2 mars 2019Des Nouvelles du Front cinématographique

À l'œuvre dans « Grâce à Dieu » de François Ozon, le déni soutient à la fois le pacte cinématographique et un consensus social en forme de pacte idéologique. Et l'un de rendre gorge à l'autre, par des voies qui se soutiennent plus d'une éthique de l'esthétique que du civisme.
Critique
twitterfacebook