Logo du Rayon Vert Revue de cinéma en ligne

Pierre Mathieu

Professeur de Lettres en région parisienne, Pierre Mathieu a signé quelques critiques pour le site culturel français Diacritik (Watchmen, Be Happy). Il s’intéresse surtout aux pouvoirs de reconfiguration politique et philosophique des films. Il ne se remettra jamais vraiment de sa découverte bien trop tardive de The Leftovers, et envie toutes celles et ceux qui peuvent, à ce jour encore, le voir pour la première fois. Il découvre le plaisir du cinéma avec Gremlins, de Joe Dante, et peut revisionner Les Idiots de Lars Von Trier tous les ans (de préférence au moment des élections présidentielles).
Les parents portant leur jeune enfant dans So Long, My Son
Rayon vert

« So Long, My Son » de Wang Xiaoshuai : Les figures de l’absence

3 juin 2021
So Long, My Son, treizième film du réalisateur chinois Wang Xiaoshuai, est une ample fresque historique qui s’ancre dans la Chine communiste des années 1980 jusqu’à nos jours. Elle épouse les destins singuliers de Yaojun (Wang Jing-Chun) et Liyun (Yong Mei), couple endeuillé par la perte accidentelle de leur enfant. À rebours du mélodrame sans nuance ou de la seule critique de la politique de l’enfant unique et de ses conséquences sociales dramatiques, Wang Xiaoshuai choisit d’interroger, avec subtilité et pudeur, la profondeur mystérieuse des liens qui, sur le long terme, unissent une communauté d’êtres traversés par la même violence indicible.