Logo du Rayon Vert Revue de cinéma en ligne

« The House that Jack Built » de Lars von Trier : Le démiurge et ses contrariétés

29 octobre 2018Des Nouvelles du Front cinématographique

Matt Dillon en Serial Killer dans The House that Jack BuiltÀ l'occasion de la sortie de « The House that Jack built », portrait de Lars von Trier en démiurge pervers maintenant film après film le cap de la contrariété : celle du spectateur, et la sienne propre, jusqu'à la mortification.
Esthétique

Écrit par Des Nouvelles du Front cinématographique

Des nouvelles du front cinématographique, comme autant de prises de positions, esthétiques, politiques, désigne le site d’un agencement collectif d'énonciation dont Alexia Roux et Saad Chakali sont les noms impropres à définir sa puissance, à la fois constituante et destituante.
Voir tous les articles de l'auteur →
twitterfacebook