Logo du Rayon Vert Revue de cinéma en ligne

Chut chut… chère Sophie : « La Taularde », d'Audrey Estrougo

14 septembre 2016Maël Mubalegh

Sophie Marceau dans La TaulardeAvec "La taularde", Audrey Estrougo confronte deux réalités a priori incompossibles : d'une part l'aura inébranlable de Sophie Marceau, la petite fiancée des Français ; d'autre part la société carcérale, entre amalgame et déviance revendicatrice. Portrait d'une défiguration et refiguration.
14 septembre 2016Maël Mubalegh
La Chambre Verte

Écrit par Maël Mubalegh

« Entre moi-même et la vie se tient une fine surface vitrée. Bien que je puisse reconnaître et comprendre la vie avec netteté, je ne peux pas la toucher. » Ces quelques mots du narrateur évanescent du Livre de l'intranquillité saisissent en négatif, sans doute mieux que je ne pourrais le faire, ce qui constitue pour moi l'expérience de spectateur : substituer à la vitre qui, dans la vie vécue, m'offre et m'obstrue la vue tout à la fois, celle, plus honnête – et en un sens plus réelle – que délimite l'écran de cinéma.
Voir tous les articles de l'auteur →
twitterfacebook