Logo du Rayon Vert Revue de cinéma en ligne

Trois paradoxes à l'oeuvre dans « Le Fils de Saul »

14 janvier 2016Guillaume Richard

Le fils de Saul de Laszlo NemesSi le film de László Nemes sorti en 2015 en impose, il est loin d'être aussi irréprochable que la critique ne le prétend sur les questions de représentation de la Shoah. Nous relevons trois paradoxes critiques pour mieux penser ce qui se joue dans Le fils de Saul.
14 janvier 2016Guillaume Richard
Esthétique

Écrit par Guillaume Richard

Co-fondateur et rédacteur du Rayon Vert.
Voir tous les articles de l'auteur →
twitterfacebook