Logo du Rayon Vert Revue de cinéma en ligne

« Sandy Wexler » : Le Gigantisme métafictionnel de l’Impresario

8 juin 2017Sébastien Barbion

Adam Sandler dans Sandy Wexler de Steven BrillLors de son mariage, Sandy Wexler chante devant les stars dont il est, pour le meilleur et pour le pire, l’impresario. Les paroles de la chanson suggèrent que rien ne vaut le spectacle de Hollywood : sous la farce, Adam Sandler fait l'éloge du monde du faux.
8 juin 2017Sébastien Barbion
Critique

Écrit par Sébastien Barbion

Co-fondateur et rédacteur du Rayon Vert.
Voir tous les articles de l'auteur →
twitterfacebook