« Orpheline » : Dialectique de l’effeuillage, peaux et clichés

Chut chut… chère Sophie : « La Taularde », d’Audrey Estrougo