« Brooklyn Village » : Panser les plaies sans détourner le regard